Teodoro Obiang Nguéma, Président-bâtisseur de l’Afrique sécuritaire de demain ?

Capture d’écran 2015-06-11 à 11.00.07

Les pétrodollars de la « généreuse » Guinée-Equatoriale pourraient financer la construction du futur siège des services de renseignements et de sécurité de l’Union africaine, à Addis-Abeba (Éthiopie).

La 12ème conférence du comité ministériel des services d’information et de sécurité pour l’Afrique (CISA) s’est achevée ce mercredi à  Malabo. Après s’être investi dans le sport en accueillant la 30e édition de la Coupe d’Afrique des Nations, le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguéma s’est engagé à financer la construction de l’immeuble devant abriter les services de renseignements et de sécurité de l’institution continentale.

Si la construction d’une telle institution apparait essentielle pour contrer les actions menées par les groupes terroristes sur le continent africain, des questions restent en suspens : Quid de la participation des autres pays africains dans la construction d’un édifice stratégique pour l’avenir de l’Afrique? L’Union Africaine sera-t-elle libre de sanctionner l’État qui s’apprête à financer le coeur stratégique de la lutte contre le terrorisme ?

Seul l’avenir nous le dira…

FLORE ONISSAH

Check Also

Le désert est-il l’avenir énergétique de l’Homme ?

D’après la fondation Desertec, chaque km2 de désert reçoit annuellement une énergie solaire équivalent à ...

Un commentaire

  1. Le dictateur OBIANG et sa famille ils doivent tous faire pour etre respecte par des pays africans, car person ne veux pas luis voir dans la Guinee, et nous voulons qu’il laisse le pouvoir pour de personnes intelligentes peuvent antrer en Guinea pour developper une veritable societe civil respectable et formés. Mais pas la famille du dictateur qui doivent donner de cadeaux pour se faire respecter et être consideré par les autres Africans.-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *